mangeur

Que des « études de paresseux »! Les scientifiques de l’Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME,) de l’Université de Washington, ont pris sous leur loupe un grand nombre des études récentes sur les conséquences de la consommation de viandes rouges sur la santé.

Dans la revue Nature Medicine, ils déclarent qu’il n’y a tout au plus qu’un très lointain rapport entre la consommation de viandes rouges et des maladies comme le cancer du sein ou des intestins, du diabète Type2, ou certaines maladies cardiaques.

Les chercheurs de l’IHME dénoncent ainsi et à grand bruit les « négligences » et les « méthodes insuffisantes » de ces études, qualifiées au passage de « lazy studies ». Pas gentil pour les chers confrères.

Et d’ajouter qu’hélas, des centaines de ces lazy studies sont publiées chaque année, entretenant une mauvaise orientation de l’opinion publique.

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 120 invités et aucun membre en ligne