biosurfacesLa FiBL, l’Institut International de Recherches sur l'agriculture bio de Frick en Suisse, livre ses dernières statistiques concernant la culture et la production biologique en Europe.

Il y avait en 2021 17,8 mio ha en bio en Europe et 15,6 ha pour l’UE seule, soit en un an +0,8 Mio ha ou +5,2 %, en UE +4,4 %.

La part des surfaces en bio en Europe était de 3,6 %, et de 9,6 % en UE. Pour atteindre les +30 % en 2030, objectif de la Commission européenne, il faudrait plus que doubler les surfaces.

Les surfaces les plus importantes sont en France, 2,8 mio ha, en Espagne 2,6 mio ha, et en Italie 2,2 mio ha. En Allemagne il y en avait 1,8 mio ha, et en Autriche 0,7 mio ha.  Ces pays réunissent plus de la moitié des surfaces bio en Europe. Du point de vue du taux de terres en bio, on trouve en tête le Lichtenstein, 40,2 %, puis l’Autriche avec 36,5 %, l’Estonie 23 %, la Suède 20,2 %. 15 pays européen déclarent plus de 10 % des surfaces en bio.

L’Allemagne était à 10,9 % avec un progrès à 11,2 % en 2022, selon les indications de la brancheIl y avait en Europe 440 000 exploitation bios, 378 326 en UE, dont 75 874 en Italie, 58 413 en France et 52 961 en Espagne.

87 6760 entreprises ont transformé la production agricole bio, 82 500 en UE. On comptait 7.990 importateurs, 6.378 en UE. En Italie il y avait le plus de transformateurs avec 24.000 enregistrés, l’Allemagne comptait avec 2.000 le plus grand nombre d’importateurs. 

L’Allemagne est le plus grand marché de produits bios, avec un chiffre d’affaires au détail en 2021 de 15,9 Mrd € ; en France, ce marché était de 12,7 Mrds €, et en Italie de 3,9 Mrds €. Ce chiffre d’affaires en UE était de 46,7 Mrds €, en progrès de +3,9 % par rapport à 2020.

Les plus fortes croissances se situaient en Estonie +21 %, et au Luxembourg +15,3 %, les deux seuls pays à croissance à deux chiffres. En 2022, les consommateurs ont dépensé moins pour les produits bio, mais les chiffre ne sont pas encore disponibles à FiBL.

Des chiffres de la branche indiquent une baisse de la demande autour de -4 %. Les consommateurs ont dépensé en moyenne en Europe en 2021, 65,7 € par tête pour du bio et 104,3 €/tête en UE, soit un doublement depuis 2012. Les Suisses ont dépensé 425 €/tête et les Danois 384 €/tête.

L’Union Européenne est après les USA le second marché bio dans le monde. Aux USA, ce marché était en 2021 de 48,6 Mrds €. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 1977 invités et aucun membre en ligne