tournesol VVGEn l’absence sur les marchés des deux grands exportateurs, l’Ukraine et la Russie, le tournesol est à 1100 $ fob/ tonne à Saint-Nazaire, soit 1000 € environ. C’est presque le double des prix mondiaux du soja, et ils sont au même niveau que ceux du colza.

En regardant de près les chiffres, on découvre quelques surprises. Ainsi, pour 2021, l’UE avait produit 10,5 Miot de graines de tournesol, unvolume quasiment autosuffisant.

Elle a pourtant importé 450 000 t en provenance de pays tiers, et en a exporté environ 300 000 t.

En graines de tournesol l’UE est pratiquement à l’autosuffisance, mais ce n’est évidemment pas le cas de tous les pays membres européens. Les graines importées ne venaient pas majoritairement d’Ukraine mais de Moldavie, qui en a fourni 300 000 t et seulement 60 000 t venaient d‘Ukraine.

Le constat change quand on regarde la situation en tourteaux et en huile de tournesols obtenus à partir des graines. L’Ukraine fournit 1,4 Mio t d’huile de tournesol à l’UE, soit 85 % de toutes les importations de ce produit. Pour les tourteaux 750 000 t venaient de Russie soit 40 % du total importé, et 670 000 t d’Ukraine soit 35 %. Il faut y ajouter 420 000 t ou 22 % du total, venant d’Argentine. C’est sur ces deux produits que l’UE est déficitaire et importe.


La production européenne de tournesol est surtout concentrée sur l’UE du Sud-Est et en France. Le plus grand producteur européen est la Roumanie avec 3 Miot ou 30 % de la production européenne totale. Elle est suivie par la France et la Bulgarie avec chaque fois 2 Miot environ, puis de la Hongrie 1,7 Miot, de l’Espagne 800 000 t, de la Grèce 230 000 t, de la Slovaquie 200 000 t, de la Croatie 120 000 t et de l’Allemagne 100 000 t.

L’agriculture allemande et particulièrement remontée contre la décision gouvernementale de ne pas autoriser la culture sur les jachères écologique, alors que les voisins français en profitent pour étendre la culture du tournesol

Les perspectives de la Commission européenne pour la récolte 2022 sont de +200 000 ha de tournesol, à un total de à 4,7 Mio ha, surtout dans les pays habituellement producteurs, pour une production de 11,2 Miot, soit +6 % ou + 640 000 t. Les importations baisseraient à 320 000 t et les exportations resteraient stables à 300 000 t. Les importations de tourteaux devraient diminuer de moitié à 1 Miot et celles d’huile à 840 000 t ; les prix resteraient stables à un niveau élevé. AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 168 invités et aucun membre en ligne