statEn mai 2022, il y avait en Allemagne 22,29 Mio de porcs, soit le nombre le plus bas depuis 1990, en recul de près de -15 % rien que par rapport à 2020.

Le recul du cheptel total est récent, alors que le recul du nombre d’élevage dure depuis plus d’une décennie.

Actuellement il y a 17 900 élevages de porcs, soit -46 % par rapport à 2010. Par contre le nombre de porcs par élevage est maintenant en moyenne de 1 245, chiffre en augmentation de +56 % par rapport à 2010.

Mais après  des décennies de croissance, le chiffre de pointe de 1278  porcs en moyenne par élevage, datant de 2020, n’est plus totalement  atteint.

Autre signe de malaise : l’échec du programme ITW, conçu dans le but du bien être animal. 

Les éleveurs de porcs reçoivent en ce moment de la part d’abatteurs de plus en plus de dénonciations de leurs contrats ITW, car la demande en viandes certifiée ITW est faible.

 

Ces dénonciations mettent ainsi en cause la confiance en un financement des efforts faits dans les élevages pour le bien-être animal. Les dénonciations viennent en particulier du n°1 de viande, l'industriel Tönnies.

Résultat ; les éleveurs qui ont investi pour ce programme avec la promesse de financements par prélèvement supplémentaire via les entreprises du secteur, restent avec ces investissements supplémentaires sur les bras

Il est donc devenu clair que ce programme ne peut pas fonctionner s’il n’engage pas également la transformation des viandes, le commerce de gros et la distribution. En tout cas, pour les producteurs, pas question que les industriels l’invoquent pour faire baisser les prix.  AM

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 60 invités et aucun membre en ligne