ozdemirLe ministre allemand de l’agriculture se retrouve en position difficile pour la plupart de ses –rares- projets marquants. Par exemple, son projet de label public de conduite des élevages va en droite ligne au rejet par le Bundesrat.

Ce ne sont pas uniquement les Länder gouvernés par l’opposition CDU qui ont voté contre en commission préparatoire, mais une très large majorité.

Si le ministre ne retire pas son projet, il va vers une claque encore plus sonore. La commission de l’agriculture du Bundesrat ne demande pas moins de 65 modifications, qui reprennent toutes les critiques déjà exposées.

C’est tout simplement un rejet total, et aussi, à n’en pas douter, une réaction d’irritation contre les « méthodes Özdemir ». En résumé : projet « immensément lacuneux », avec absence de toute conception globale de reconversion et de développement des élevages, et d’un bureaucratisme effréné. La discussion du projet en séance plénière du Bundesrat est pour le 25/11/2022, il y aura du sport…

A noter : le pauvre Cem Özdemir est de plus en plus critiqué pour son style, que l’on dit « présidentialiste ». Il surfe sur des généralités et fuit le « cambouis » au ministère, auquel il ne s’intéresse que peu. Les questions mondiales l’occupent parait-il beaucoup, mais les commentateurs ne manquent pas de rappeler qu’il n’a dans ce domaine aucune compétence ministérielle, et qu’il n’a aucune décision à prendre.

En réalité, disent les plus méchants, il ne s’intéresserait en réalité qu’à travailler à la succession de Winfried Kretschmann Ministre-président Vert de Bade-Wurtemberg…

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 107 invités et aucun membre en ligne