porc chineAPCOR, l’Union des producteurs portugais des producteurs de liège annonce pour le premier semestre 2023 des exportations de liège pour 670 Mio €, ce qui correspondrait à une augmentation de +3,2 % par rapport au même semestre de l’année d’avant.
C’est une valeur jamais atteinte jusqu’à présent, bien qu’en volume il y ait eu baisse de -15 %. Ce chiffre en valeur est dû à l’augmentation des prix des produits en liège transformé, et leur part dans le total.
En Allemagne les importations concernent à 30 % des bouchons, et une grande part à des matériaux de construction. Les importations françaises sont par contre à 90 % des bouchons. Néanmoins chacun des deux pays couvre entre 60 et 70 % de ses besoins en bouchons de liège par des importations en provenance du Portugal.
Mais les bouchons de liège perdent de plus en plus de terrain devant la progression de l’utilisation des bouchons en plastique et des bouchons métallique à vis, en particulier pour une production de basse et moyenne gamme.

porc chineLa production de viandes porcines, constatent les experts de la grande banque agricole néerlandaise, continue à diminuer en UE et en Grande-Bretagne.

L’offre de porcs à abattre reste faible, ce qui soutient des prix à un niveau élevé pour les mois à venir.

Selon les enquêtes de printemps, il y avait en UE 27  en moyenne -10 % de porcs dans les élevages par rapport à l’année dernière.

Le recul de production était le plus élevé au Danemark avec -24 %, suivi de la Grande Bretagne -17 % et des Pays-Bas -12 %.  En Allemagne, le recul était de -9 %n, en Espagne de -7 %,  de -7 %  en Pologne, de -6 % en France et de -5 %  en Italie.

Des abattoirs du Nord-Ouest européen ont commencé à réduire leurs capacités dans l’attente de moins d’offres de porcs à l’avenir. Les problèmes constants de PRRS, variante Rosalia, provoque en Espagne des pertes importantes et un niveau bas de l’offre en porcs.

wojciechowski 3Janusz Czesław Wojciechowski (polonais, 69 ans), Commissaire européen à l’Agriculture, a proposé de subventionner sur fonds européens le transport des exportations céréalières ukrainiennes.

Cette annonce a été formulée en réaction à la suspension du Deal céréalier BSGI pour les exportations par la Mer Noire, et les attaques aériennes russes sur les ports ukrainiens.

Les ministres UE étaient tous d’accord pour renforcer les alternatives terrestres, routières et ferroviaires, pour les exportations ukrainiennes.

Le Commissaire propose de subventionner les transports aux coûts plus élevés, effectués par camions et par fer vers les ports baltiques. Pour augmenter les capacités d’exportations, les formalités douanières à la frontière polonaise doivent être transférées dans les ports baltiques, opérations qualifiées par des ministres de «corridor vert».

sinkevicius 2Virginijus Sinkevicius (33 ans), le sémillant Commissaire lituanien à l’Environnement, a eu beau se démener comme il pouvait, la proposition de loi de la Commission européenne sur la restauration de la nature, en application de la stratégie Green Deal a donné lieu à des débats assez chaotiques au Parlement.

On s’y attendait d’ailleurs,car les débats en commission avaient donné le ton. Le projet a fini en assemblée plénière du Parlement européen par un rejet de la proposition du PPE. Résultats : 312 députés ont voté pour le rejet de la proposition de la Commission ; 324 ont voté contre ce blocage, une majorité, des libéraux aux socio-démocrates en passant par les Verts et la Linke.

Tout cela pour un texte qui, notons-le, correspond largement à celui issu des positions des Etats au sein de la commission de l’environnement du Conseil des ministres.

Sous-catégories

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Il y a 776 invités et aucun membre en ligne