autoagri 2Dans le secteur des tracteurs autonomes est apparue récemment une gamme de " porte-outils" électriques. C’est une recherche qui ne s’inscrit pas exactement dans la même perspective que celle du tracteur autonome, dont le développement progresse par ailleurs.

C’est l’entreprise norvégienne « Autoagri », à Leksvik, qui a de l‘avance dans ce domaine avec son AUTOAGRI IC20 HD à moteur électrique. Ce porte-outil couterait 60 % de moins qu’un tracteur, avec 30 % de moins de tassage des sols, et une empreinte CO2 diminuée de 40%.

Il est également utilisable hors agriculture comme par exemple sur les surfaces vertes des aéroports. Il est équipé de 4 moteurs électriques qui lui permettent toutes les manœuvres, tout en en approvisionnant la prise de force. Le diesel complémentaire recharge les piles au lithium. Il est téléguidé et peut être transporté dans une remorque derrière une voiture courante.

L'interet de ce type de matériel est déjà qu’il peut être équipé, et porteur, de petits robots spécialisés, existants ou à venir, et en phase de miniaturisation constante.

biorayonDans un passé encore récent, on a mis en question les qualités intrinsèques des produits bios, puis les avantages en matière de résidus de pesticides. Mais aujourd'hui le débat sur le bio  est en train de se modifier. De plus en plus souvent ce sont les coûts et l’utilité du bio dans la sécurisation de l’alimentation mondiale, ou son apport réel à l’environnement et à la protection du climat qui font débat.

Trois constats :

- Au dernier Conseil des ministres européens de l’agriculture, les ministres ont approuvé le plan d’action bio de la Commission européenne, avec d’énormes prudences. Presque tous les ministres ont salué l’orientation de la production bio par les marchés dans ce plan. C’est nouveau ! Il faut d’abord assurer une demande suffisante en produits bios, avant d’envisager une reconversion de grand style de surfaces agricoles utiles, et aborder l’agriculture bio sans idéologie. Il faut que les produits bios soient achetés, pour que les producteurs bios puissent gagner de l’argent. Les ministres sont encore plus prudents quant à l’objectif de 25 % de la surface agricole en bio d’ici 2030. Si jamais ce chiffre devait être retenu, il ne pourrait s’agir que d’une moyenne UE.

Lire la suite...

guardiaEntre décembre 2020 et juin 2021, l’opération OPSON X coordonnée par Interpol et Europol a mobilisé 72 pays et s’est traduite par quelque 68.000 contrôles et la délivrance de plus de 600 mandats d’arrestation. Elle aurait concerné les activités de 42 groupes criminels à travers le monde.

C’est dans ce cadre qu’en Italie, la Guardia di Finanza de Treviso a saisi 5 000 litres de vins frauduleux et une tonne de sucre. Les policiers ont arrêté des camions qui se rendaient à Turin pour la vente du vin falsifié. Dans une seconde action la Guardia a arrêté un camion de 1000 bouteilles de Prosecco frauduleux, puis saisi 1185 litres de ce Prosecco dans une cave.

Dans l’opération « Dark Drinks », la Guardia di Finanza de Naples a eu encore plus de réussite, en saisissant de l’alcool dénaturé importé et des produits de désinfection destinés à l’industrie et servant en réalité à fabriquer des boissons alcoolisées. Environ 3000 litres d’alcool ont été saisis, ainsi que 300 000 fausses étiquettes d’origine dans une imprimerie. Cette opération a aussi mis à jour un trafic de 917 000 litres de fausse huile d’olives, 10 000 bouteilles d’un vin et 9000 d’un autre vendues pour du Champagne. Déjà 8 caves ont été envoyées devant les tribunaux.

DürrGros nuages sur le n°1 laitier russe. Les banques russes sont-elles en passe de détruire le conte de fées « Ekosem » de l’allemand Stefan Dürr ?

On sait que dernier, qui a aujourd’hui 57 ans, a depuis plusieurs année monté dans la Russie de Poutine un véritable « empire du lait » avec la société Ekosem, qui se situe au 3eme rang mondial du secteur.
Visiblement les banques russes veulent aujourd’hui pousser le fondateur d’Ekosem vers la sortie, contre sa volonté. Il était pourtant dwonné pour être un ami et conseiller de Poutine, et il est président de l’organisation russe des producteurs de lait.

D’une information ad-hoc du 26/7/2021, faite conformément aux règles européennes, il ressort qu’Ekosem est en discussion avec son principal partenaire financier Rosselkhozbank, la banque agricole russe, associée dans ces discussions avec la Sberbank, sur le financement à moyen et long terme du groupe. Ekosem-Agrar AG, qui a son siège à Walldorf, en Bavière, lieu d’origine de Dürr, est la structure capitalistique d’Ekosem et est coté à la bourse de Stuttgart.

Lire la suite...

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 122 invités et aucun membre en ligne