turc 1La Turquie n’est autosuffisante ni en céréales, ni en viandes. En céréales, la Turquie est l’un des grands importateurs mondiaux. Ces importations sont estimées pour la saison à 11 Mio t, et la production turque à 17 Mio t, dont environ 2 Mio t de blé dur.

Les grands fournisseurs sont la Russie et l’Ukraine ; la Russie a livré environ 6 Mio t, et l’Ukraine 1,6 Mio t. Le Canada, la Roumanie et la Moldavie ont été d’autres livreurs.

Les céréales sont cultivées sur 6,65 Mio ha, mais avec de rendements moyens entre 20 et 25qx/ha. L’orge produite est de 6 Mio t ; la Turquie en importe 2 à 3 Mio t, de Russie, d’Ukraine et de Roumanie

Les prix de l’alimentation ont doublé en un an en Turquie. De surcroit, la productivité agricole reste faible dans ces secteurs L’inflation en un an frise les +80 % ; +78 % par exemple en juin dernier pour les prix à la consommation. Les couts des transports ont augmenté, eux, de +123 %, selon les services statistiques turcs.

Lire la suite...

golobLe ministre-président slovène, Robert Golob (55 ans), confirme la décision du gouvernement d’ache-ter la totalité de la récolte de blé.

Les autorités de Ljubljana n’attendent pas de normalisation rapide de la situation alimentaire mondiale, et annonce un programme d’achat de la totalité du blé produit dans le pays.

Les achats se feront par une «agence publique nationale pour les réserves de matières premières».

L’accent est mis sur "l’insécurité internationale" dans l’approvision- nement en produits agricoles, et sur le fait que l’hiver à venir sera «visiblement » anormal et qu’il convient de l’aborder en disposant de réserves de matières premières. Il veut acheter directement cette récolte chez les producteurs (plutôt que… plus cher et plus tard, chez les négociants).

Lire la suite...

ozdemir 2Cette fois, la douche froide est annoncée par Cem Özdemir, le ministre de l’agriculture de la coalition gouvernementale !

La diminution des moyens budgétaires pour les aides à l’investissement agricole est clairement affichée dans le projet de budget de l’agriculture retenu pour 2023 par la coalition gouvernementale.

Les moyens GAK, c’est à dire le programme commun avec les Länder pour les structures agricoles et la protection côtière, diminuent de 195 Mio € par rapport au budget en cours, soit -27 % pour un total de 529,1 Mio €.

Ce total comprend les moyens annoncés par le ministre Cem Özdemir pour la reconversion des élevages - 150 Mio € sont affectés à cet objectif.

Lire la suite...

criProtestations en forme de « Cri » (le tableau de Munch) devant l’Office européen des brevets (OEB) à Munich, organisée par « Arche de Noé ».

L'OEB, disent les manifestants, délivre des brevets d’inventions techniques sur des variations génétiques naturelles. Arche de Noé et l’Union « No Patents on Seeds » dénoncent cette dérive de l’Office.

Ce type de patente est interdit, mais des grands groupes industriels trouvent en permanence des lucarnes pour contourner l’interdiction. Le dépôt de milliers de demandes de brevets pour des variations génétiques courantes, entraine d’énormes insécurités juridiques qui bloquent la sélection végétale courante.

Lire la suite...

Articles classés

Rédacteur en chef

francois landrieu

François Landrieu

Fondateur de Socopag

Visiteurs en ligne

Nous avons 103 invités et aucun membre en ligne